• PierreBruno

Tour Auto Optic 2000 - 2017 Etape 5 : Toulouse - Biarritz

Dernière étape du Tour Auto Optic 2000, ou le jour le plus long, cette étape ne comporte pas moins de 585 kilomètres dont une spéciale de jour en montagne, une épreuve sur le circuit de PAU Arnos et deux spéciales de nuit avant de rejoindre l'arrivée et le parc fermé à Biarritz. A 6h30 le premier concurrent quitte l'esplanade Georges Vallerey, où est implanté le parc fermé, pour rejoindre la première épreuve chronométrée de la journée, le col des Ares (9,39 km). Les premiers kilomètres se font sur les grands axes avant de bifurquer vers les routes de montagne. La neige a fait sont apparition les jours précédents le passage du Tour Auto. Le jour « j » les routes sont dégagées et praticables, le soleil baigne de lumière les paysages à couper le souffle, pour qui peut prendre le temps de les admirer !... Le col des Ares se gravit à un rythme élevé sur une route large au bon revêtement. Passé le sommet, à 797 mètres, la descente s'amorce en sous bois, rapide et sinueuse, elle en appelle à la prudence. Dans la vallée la portion finale continue en descente longue et rapide jusqu'à l'arrivée. Au terme de cette première épreuve de la journée, CARON/GIRAUDET s'imposent devant SMITH/COTTINGHAM et FAVARO/NICOLLET en VHC. En catégorie G1 G2 VANDROMME/VIVIER s'emparent de la première marche. En H1 H2 I JOHN OF B./SIBEL restent fidèles à la première place. En régularité FICHET/FRANCOIS sur Lancia Fulvia Coupé 1600 HF se montrent les plus habiles. Cette journée passée dans les Pyrénées sous le soleil, invite le voyageur lambda au pique nique en bord de route. Comme les choses sont bien faites, au programme s'est pique nique pour tout le monde, ainsi les concurrents ont chacun reçu un panier pour le déjeuner au passage à Luchon. Le parcours de liaison entre l'arrivée de la première spéciale et le circuit de PAU offre quelques beaux points de vue comme le col de Peyresourde 1569 mètres ou le col d'Aspin 1490 mètres d'où l'on aperçoit le Pic du Midi de Bigorre. L'ambiance bucolique du déjeuner ne doit pas faire oublier qu'il faut rejoindre Pau pour y disputer la dernière épreuve sur circuit du Tour Auto, en passant par Bagnère de Bigorre. Les concurrents laissent derrière eux la plus vaste salle à manger du Tour Auto 2017, et se retrouvent sur la ligne de départ du circuit de PAU ARNOS. D'une longueur de 3030 mètres, le tracé de ce circuit est très technique, vallonné avec des virages en aveugle, en épingle, larges, serrés. SMITH devance ELLERBROCK de 21 secondes et CARON de 38 sur cette piste, en catégorie VHC. VANDROMME l'emporte en catégorie G1 G2 et JOHN OF B. en H1 H2 I. En régularité, SCALISE/SCALISE sur Porsche 911 RS 2,7L , MOLLENKAMP/MOLLENKAMP sur Lotus Elan , de SELANCY/de SELANCY sur Alfa Roméo Giulia Sprint GT se montrent les plus habiles à respecter le temps de référence sur trois tours. Il est temps, après cette épreuve, de rejoindre le parc d'assistance puis le parc de regroupement de Biarritz avant les deux dernières spéciales nocturnes du Tour Auto. Inaugurée l'an dernier à Cannes, la formule est reconduite cette année. Le premier concurrent est invité à se présenter au départ de la première spéciale de nuit vers 21h00. La première épreuve est courte et technique sur une route sinueuse et étroite, au relief tourmenté. Elle est sensée familiariser les concurrents à la conduite sportive de nuit, et les préparer à la dernière spéciale beaucoup plus longue. Ce tracé eu raison des ambitions du duo CARON/GIRAUDET, longtemps deuxième au général, sorti de la route dans cette avant dernière épreuve. La dernière épreuve, longue de 13,500 km, se déroule à la nuit tombée. L'épreuve précédente est qualifée de « tourniquet » celle-ci de « grand manège » par l'organisateur. Le tracé est varié, tant tôt étroit, tant tôt large, sinueux à souhait, au revêtement changeant. Certains concurrents ont vu leurs rêves d'arrivée s'évaporer dans cette ultime épreuve. Ils n'auront pas rencontré ce groupe d'enfants, la décade approchante, qui, sur la ligne d'arrivée de cette spéciale, réclament au pilote encore casqué et ganté un fist bump (salut poing contre poing). Ari VATANEN s'en est amusé et n'a pas rechigné à chaque invitation. Passé cette ultime ligne d'arrivée, direction BIARRITZ Océan et l'arche d'arrivée pour le dernier contrôle horaire. Après avoir remporté sept victoires en spéciales et quatre sur circuit, le duo SMITH/COTTIGHAM remporte le Tour Auto Optic 2000 2017, laissant quelques miettes de victoire à leurs poursuivants. Le pilote écossais est un habitué des courses d'endurance moderne, et possède également un solide palmarès en courses classiques. La deuxième marche du podium est occupée par l'équipage suisse FAVARO/NICOLLET sur Jaguar Type E et la troisième par un équipage allemand ELLERBROCK/LOUISODER sur Ford GT40. JOHN OF B /SIBLE remportent la catégorie H1, H2 et I sur Ligier JS2, et le duo VIARD/JAQUETTE sur Ford Escort MK1 RS 2000 la catégorie G1 et G2. Le classement à l'indice de performance est remporté par l'équipage PENILLARD/VERLAINE sur Porsche 356 PRE A. En catégorie régularité c'est finalement l'équipage argentin HINRICHSEN/MAYO qui s'impose sur Maserati 200 SI.


Les résultats complets et détaillés par épreuve sont consultables sur le site de l'organisateur :

peterauto.peter.fr



Contact : pbphotography@sfr.frSiren : 838 279 990